Commission scolaire de Saint-Hyacinthe

Projet Éducatif

 

Projet éducatif du CFM

 

CENTRE DE FORMATION DES MASKOUTAINS

2495, BOULEVARD LAFRAMBOISE,

Saint-Hyacinthe,(Québec) J2S 4Y1

 

 

COMMISSION SCOLAIRE DE SAINT-HYACINTHE

 

Révisé en août 2016

 

 

 

 

1.1          Les grandes lignes du projet éducatif

 

 

Le Centre de Formation des Maskoutains a pour mission d’instruire, de socialiser et de qualifier les élèves qui le fréquentent. (Loi 124)

 

Cette mission, le CFM cherche à l’accomplir à travers sonprojet éducatif.

  

La vision du CFM

 

«Le CFM, une passerelle vers l’avenir.»

Le CFM veut répondre aux besoins diversifiés d’une population en quête d’une formation lui permettant de se réaliser par la formation de base et l’intégration des nouveaux immigrants, l’intégration socioprofessionnelle (ISP), l’intégration sociale (IS), le savoir général (DES) et l’accès à la formation professionnelle de niveau secondaire (DEP) et de niveau collégial (DEC) ou d’autres formations adaptées à la clientèle.

 

Deux objectifs

•             Assurer la réussite scolaire et éducative des élèves qui fréquentent le CFM.

•             Développer un environnement favorisant l’engagement, l’interaction et l’action.

 

Quatre valeurs

•             Responsabilisation.

•             Respectde soi et des autres.

•             Coopération, solidarité et partage.

•             Engagement.

 

Philosophie d’intervention

Le projet éducatif sert de fondement aux actions éducatives et pédagogiques au CFM. Le code de vie, les règlements et les conséquences aux manquements doivent s’inscrire dans la philosophie du Centre et refléter les valeurs qu’elle véhicule.

Le CFM prône une philosophie basée essentiellement sur des interventions éducatives de responsabilisation, de motivation et de valorisation de l’élève. L’application de conséquences en lien avec le comportement de l’élève et l’intervention directe de l’enseignant et de l’enseignante dans une démarche de relation d’aide pédagogique font partie des moyens pour responsabiliser l’élève et s’assurer de l’adhésion de ce dernier au projet éducatif du CFM. Les sanctions peuvent, dans certains cas, accompagner les interventions éducatives.


 Déclaration d’engagement

Toutes les personnes qui oeuvrent au CFM adhèrent à son projet éducatif et à sa philosophie d’intervention. Elles travaillent en ayant à l’esprit de donner aux élèves qui fréquentent le CFM le meilleur encadrement pédagogique, disciplinaire et social possible. Ceci, afin d’offrir aux élèves l’occasion de réussir au plan scolaire, de se réaliser au plan humain et d’atteindre leurs objectifs de choix de carrière.

 

1.2 La philosophie d’intervention du CFM

-              Considérant les changements au niveau de la clientèle : âge, maturité, immigration(culture), objectifs et styles d’apprentissage ;

-              Considérant les changements chez les élèves et leurs réponses négatives, dans l’ensemble, aux méthodes coercitives ou punitives ;

-              Considérant la philosophie, les impératifs et les moyens du renouveau pédagogique commandé par le MELS;

 

Nous croyons que la philosophie qui doit orienter nos interventions auprès de la clientèle du CFM présentant des difficultés de rendement et de comportement doit d’abord être éducative (favorisant l’apprentissage, le développement de la personne et le respect de soi et des autres). Par la suite, l’intervention visera la conscientisation de la problématique chez l’élève et ira chercher sa coopération et sa participation dans la recherche et l’application de solution (relation d’aide pédagogique).En dernier ressort et parallèlement en certaines occasions, l’application de conséquences comme moyens de responsabiliser l’élève pourra compléter le processus d’intervention basée sur l’éducation. Toutes nos interventions se doivent de refléter les valeurs que le CFM a choisies de présenter à ceux qui le fréquentent :

•             Responsabilisation.

•             Respectde soi et des autres.

•             Coopération,solidarité et partage

•             Engagement

 

1,3 Les valeurs et l’exemple

Comme nos valeurs ne peuvent être transmises que par l’exemple de personnes ou l’existence de modèles, la philosophie d’intervention place le personnel enseignant en première ligne d’intervention puisqu’il est l’intervenant le plus significatif pour l’élève. En second lieu, on retrouvera l’équipe du service d’aide à l’élève, composée des professionnels non enseignants (conseillers d’orientation, conseillère en information scolaire et professionnelle, psychoéducatrices), qui apportera son aide au personnel enseignant et interviendra directement auprès des élèves et, si nécessaire,auprès des parents.

Finalement, la direction du Centre appuiera les intervenants qui, dans le respect des valeurs du Centre et de la philosophie d’intervention,travailleront avec l’élève ou le groupe-classe à améliorer son comportement ou son rendement. La direction interviendra directement, de concert avec les autres intervenants, auprès des élèves qui n’ont pas su bénéficier des ressources du CFM et pour qui il faut songer à d’autres avenues afin qu’ils puissent se qualifier ou respecter le droit des autres élèves à un environnement qui favorise l’apprentissage.

 

En Résumé

•             Visons d’abord une intervention éducative.

•             Redonnons la responsabilité à l’élève pour qu’il devienne «proactif » plutôt que «passif».

•             Soyons préoccupés et engageons-nous individuellement à mettre en œuvre le plan d’encadrement des élèves du CFM.