Les plus récents indicateurs nationaux du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), dévoilant les données sur le décrochage scolaire pour l’année 2015-2016, démontrent que les efforts de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe en matière de persévérance scolaire portent fruit. En effet, le taux de décrochage pour l’année 2015-2016 est en baisse de 1,8 % par rapport à l’année précédente, pour se situer à 17,4 %.

“Nous sommes très heureux de voir que les efforts fournis par l’ensemble du personnel de notre commission scolaire pour lutter contre le décrochage scolaire donnent des résultats aussi concrets. Depuis des années, non seulement les acteurs du milieu de l’éducation, mais également les communautés maskoutaine et valoise, se mobilisent pour faire de la réussite scolaire de nos jeunes une priorité et on en récolte les fruits”, a indiqué fièrement le président de la CSSH, M. Richard Flibotte.

L’écart entre le taux de décrochage de la CSSH et celui de l’ensemble du réseau public de l’éducation a également diminué de manière appréciable. En effet, pour l’année 2014-2015, le taux de décrochage de la CSSH s’élevait à 19,2 %, tandis que celui de l’ensemble du réseau public de l’éducation se situait à 15,5 %, soit un écart de 3,7 %. En revanche, les données pour 2015-2016 démontrent un écart de seulement 2,8 % entre la CSSH et l’ensemble du réseau public, les taux de décrochage respectifs se situant à 17,4 % pour la CSSH et 14,6 % pour le réseau public.

La CSSH compte bien entendu poursuivre ses efforts en matière de persévérance scolaire, afin que le taux de décrochage continue de s’améliorer dans les années à venir.

« Par la mise en œuvre du Plan d’engagement vers la réussite, lancé tout récemment, la Commission scolaire veillera au développement du plein potentiel de chacun des élèves, par l’engagement de tous les intervenants et la collaboration d’une communauté qui valorise l’éducation », a conclu le président de la CSSH.