Depuis le 21 janvier dernier, journée où un important dégât d’eau a été constaté à l’école secondaire Casavant, plusieurs ressources se sont mobilisées afin de limiter les impacts de ce malheureux incident. Le scénario annonçant le retour progressif des élèves pour jeudi et vendredi prochains demeure inchangé. Les élèves ont récupéré, comme prévu, leurs effets scolaires et leurs effets personnels dans leur casier, en prévision du retour en classe. De plus, la réorganisation des locaux qui permettra de poursuivre la prestation des services éducatifs aux élèves se déroule bien, tout comme l’aménagement du gymnase pour les périodes de pause et de dîner. L’équipe-école s’affaire actuellement à convenir des moyens à privilégier pour assurer la récupération des apprentissages.

Le président de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe, M. Richard Flibotte, n’a pas tardé à exprimer les principes qui guident toutes les actions dans le cadre d’un incident de la sorte. « Depuis le jour où le dégât d’eau a été constaté, toutes nos réflexions, nos décisions et nos actions sont orientées dans le plus grand souci de permettre aux élèves et au personnel un retour rapide en classe, mais un retour dans un environnement sain et sécuritaire ».

Jeudi prochain, les élèves du premier cycle et du secteur de l’adaptation scolaire seront accueillis à l’école. Au cours de cette première journée de réintégration, ces élèves recevront toutes les informations relatives à la réorganisation des lieux physiques et à la récupération des apprentissages. Cette même démarche se réalisera le lendemain, auprès des élèves du 2e cycle du secondaire. Par ailleurs, un support psychologique sera disponible pour celles et ceux qui en ressentiront le besoin.

À l’heure actuelle, il est difficile de préciser avec exactitude la durée des travaux de réparation. Plusieurs étapes restent à compléter avant que tous les locaux touchés soient réparés. Il en est de même pour l’agora et la mezzanine. Le séchage des lieux a débuté et se poursuivra au cours des deux prochaines semaines. Des plans et devis devront être réalisés par des professionnels, et ce, avant de procéder à l’appel d’offres pour l’octroi du contrat des travaux de réparation des endroits endommagés dans l’école. Le directeur du Service des ressources matérielles, M. Jean-François Soumis, s’est montré rassurant. « Nous sommes conscients de l’importance de diminuer les délais afin que l’école reprenne son fonctionnement habituel. Et, même si les chantiers de construction connaissent généralement leur part d’imprévus, notre équipe veillera à ce que les travaux de réparation soient réalisés dans les meilleurs délais ».

Depuis le 21 janvier, les parents ont reçu quatre correspondances les tenant informés de l’état d’avancement de la situation. L’école s’est fait un devoir de transmettre un maximum d’information aux parents et continuera de le faire jusqu’à ce que tout soit rentré dans l’ordre.

Il importe de souligner l’apport inestimable des personnes qui contribuent depuis le 21 janvier dernier à faciliter un retour à la normale, et ce, dans les meilleurs délais. Nous tenons également à souligner la précieuse collaboration du Service d’incendie de Saint-Hyacinthe qui a dépêché une équipe de pompiers, le matin même où le dégât d’eau a été constaté, afin de nous prêter main-forte. Cette contribution a permis de ramasser rapidement l’eau répandue à certains endroits dans l’école.